Domaine scientifique

Collaboration scientifique entre le Professeur Marco Toscani et le Docteur Pasquale Fino, Chaire de Chirurgie Plastique, Reconstructive et Esthétique, Centre de santé Umberto I – “Sapienza” Université de Rome.

La douleur et l’irritation du cuir chevelu (ou trichodynie) sont des états pathologiques affectant les hommes et, en plus fort pourcentage, les femmes. La douleur ressentie sur le cuir chevelu est spontanée, ou causée par un traitement, et éprouvée en particulier au niveau des racines. Elle peut être plus ou moins intense, alternant parfois avec des périodes où elle disparaît. Les sensations ressenties ressemblent à des brûlures, des fourmillements ou des démangeaisons.

Douleur du cuir chevelu
Habituellement, ce problème particulier du cuir chevelu n’est pas localisé dans une zone précise, et il augmente si l’on touche les cheveux ou si on les brosse. Souvent la trichodynie est associée à une chute des cheveux. En fait, il existe une corrélation entre l’effluvium télogène et la trichodynie et, entre l’alopécie séborrhéique et la sensation constante de douleur ou d’irritation du cuir chevelu. La trichodynie est classée parmi les allodynies, troubles dans lesquels une douleur est ressentie sur la peau, sans cause externe reconnaissable, ou bien causée par des stimuli habituellement inoffensifs. Les patients qui souffrent de cet état ressentent une sensation de brûlure et une irritation au niveau du cuir chevelu. Le prurit est si intense que l’on est forcé de se gratter la tête. Cependant, le soulagement que l’on obtient est de très courte durée. La diminution du seuil d’activation des terminaisons nerveuses (nocicepteurs) qui sont réparties sur tout le cuir chevelu (l’appareil pilosébacé de chaque poil et les terminaisons nerveuses correspondantes au niveau de la peau), semble avoir un rôle décisif dans le déclenchement de l’allodynie. L’inflammation de la peau active les nocicepteurs qui sécrètent du neuropeptide P, le neurotransmetteur de la douleur. Les individus qui perçoivent ce problème ont tendance à se gratter la tête et à tirer leurs cheveux pour ressentir une légère amélioration mais, cela conduit à une alopécie par trichotillomanie. Bien que le processus chimique, mentionné ci-dessus, responsable de l’inflammation de la peau, soit maintenant connu, ses causes ne sont toujours pas claires. Qu’est-ce qui déclenche ce processus et comment agissent les nocicepteurs ? Il existe une forte corrélation entre les facteurs émotionnels et la trichodynie et entre la trichodynie et la chute des cheveux. La nervosité, le stress et l’anxiété sont associés à l’apparition de douleur du cuir chevelu, à la démangeaison et à la perte de cheveux qui s’en suit. L’hyperséborrhée est une autre cause déclenchant la douleur, elle conduit à la dermatite séborrhéique, à l’apparition de symptômes douloureux, à une inflammation et à une irritation de la peau. Comme autre cause de douleur, on peut citer les pellicules grasses qui irritent le cuir chevelu et perturbent l’activité des follicules. Il existe d’autres causes possibles de douleur, comme la folliculite du cuir chevelu et l’acné, qui entraînent des réactions érythémateuses, de la douleur et un prurit cutané. Durant le processus inflammatoire, le fait que les muscles arrecteurs du poil soient forcés à rester longtemps dans une position anormale, peut causer de la douleur. Les muscles arrecteurs du poil et les follicules pileux peuvent devenir inflammatoires et donc, ils peuvent déclencher une inflammation de la peau. Une autre cause de trichodynie peut être l’inflammation neuromusculaire de la peau, accentuée par la tendance à grincer des dents, en particulier la nuit (bruxisme), il s’en suit une contraction de la musculature temporo-mandibulaire qui, au cours du temps, peut impliquer des muscles crâniens et causer des maux de tête et une trichodynie. La trichodynie est soignée et combattue à l’aide de traitements trichologiques qui visent à éliminer ses causes déterminantes telles que l’hyperséborrhée et les pellicules. Il est recommandé d’utiliser des lotions et des shampoings qui débarrassent la peau de ses impuretés et des bactéries responsables de l’inflammation et de la douleur qui en résulte. Il également important d’utiliser des remèdes contre la chute des cheveux.
C’est seulement après un examen attentif des cheveux et une analyse approfondie de la peau que l’on devra faire appel à des thérapies convenables, spécifiques et personnalisées.
Les thérapies suivantes ont prouvé leur utilité :
1) l’utilisation de traitements au laser qui augmentent la vasodilatation des capillaires sanguins, nécessaires pour apporter de la nourriture aux bulbes pileux.

2) les traitements utilisant des rayons à haute fréquence qui ont pour but de nettoyer et de désinfecter le cuir chevelu en améliorant l’apport sanguin et en stimulant la croissance des cheveux en bonne santé.

3) les massages des cheveux qui permettent aux follicules d’excréter une petite quantité de sébum accumulé et de faciliter la détente de la peau et des muscles du cuir chevelu.

Hair loss (telogen defluvium)

With the term Telogen Defluvium we mean a modest, not excessive, loss of hair in the telogen phase, but which tends to often be irreversible, with the precise characteristics of hair in decay or involution. The hair that falls out is usually short and fine, with bulbs that are undeveloped and reduced in size.

Lire la suite »

Follicules et bulbes pileux

A hair follicle is a formation of epidermal origin, anchored in the dermis and consisting of a hair and its sheath.
The formation of hair follicles occurs early. They begin to appear as early as the second month of gestation. These follicles will continue to form for the entire duration of the pregnancy. At birth, the baby will indeed have the entire supply of follicles with which it was genetically equipped and from this moment on, no others will form.

Lire la suite »

Split ends

The phenomenon of split ends, also called trichoptilosis, is a hair problem that depends on an alteration of the hair shaft with concurrent modification and deterioration of the structure, form and physiology of the hair.

Lire la suite »

Pellicules ou pityriasis

Dandruff is a scalp condition that usually arises between the ages of 10 and 25. It may improve between the ages of 45 and 55 or may continue during old age.
Its cause is a result of an accelerated turnover of epidermal cells, which following an increase in migration speed, are unable to reach complete maturity before detaching. Whitish-yellow flakes (masses of corneum cells) form and detach, gathering in patches or often spreading evenly across the scalp.

Lire la suite »

Chute des cheveux : manifestation, causes et prévention

A shedding of hair is considered physiologically normal when hair loss is limited to around one hundred hairs per day. During an individual’s life hair grows, falls out and regrows around twenty times. Each cycle, especially for females, may last up to six years and if hair loss is found within this time frame, it is considered absolutely physiological.

Lire la suite »

TROUVEZ VOTRE CENTRE LE PLUS PROCHE

Laissez nos experts trouver la meilleure solution pour vous.

RÉSERVER UNE CONSULTATION

Réservez une consultation avec nos experts. En savoir plus sur les solutions CRLAB.

RÉSERVER UNE CONSULTATION VIDÉO

Laissez nos experts trouver la meilleure solution pour vous.

Nos solutions autour de la perte de cheveux

La Trichologie

Les bienfaits de nos traitements trichologiques sont cliniquement prouvés. Ces soins capillaires nourrissant et rééquilibrant permettent de retrouver un cuir chevelu sain et des cheveux plus forts et beaux.

La Prothèse Capillaire

Notre dispositif médical, certifié, breveté, et réalisé sur mesure en Italie, est une solution qui intègre de vrais cheveux dans les zones où vous souffrez d’amincissement ou de pertede cheveux.

La Greffe de Cheveux

Nous travaillons avec les meilleurs professionnels pour trouver les implants capillaires qu’il vous faut.