Domaine scientifique

Collaboration scientifique entre le Professeur Marco Toscani et le Docteur Pasquale Fino, Chaire de Chirurgie Plastique, Reconstructive et Esthétique, Centre de santé Umberto I – “Sapienza” Université de Rome.

Un follicule pileux est une structure d’origine épidermique, mais ancrée dans le derme, donnant naissance à la tige du cheveu. La formation des follicules pileux se produit très tôt. Ils commencent à apparaître dès le second mois de la gestation. Ces follicules vont continuer à se former pendant toute la durée de la grossesse. En fait, à sa naissance, le bébé aura acquis tout le stock de follicules que lui réservait sa génétique et, à partir de ce moment, il ne s’en formera pas d’autre. Le follicule pileux est ancré dans la peau selon un certain angle, c’est pourquoi nos cheveux ne sont habituellement pas droits mais légèrement inclinés.

Struttura del follicolo pilifero

La partie qui émerge de la peau, visible et à l’extérieur du follicule, est appelée "tige du poil" (son épaisseur moyenne chez les adultes est de 65 à 78 microns). La partie interne du follicule proprement dit, située entre l’ostium du follicule et le point d’insertion des muscles arrecteurs du
poil, s’appelle la racine. Habituellement, elle n’est pas visible, elle est immergée dans la peau et entourée de différentes gaines.
Derrière la glande sébacée qui déverse son contenu dans le follicule pileux, se trouve un petit muscle appelé muscle arrecteur du poil. Ce faisceau de fibres musculaires est attaché au follicule, à l’une de ses extrémités, et à la partie la plus superficielle du derme externe, à son autre extrémité, où il se poursuit en s’ouvrant en éventail. Le muscle arrecteur du poil est activé en réponse au froid ou après une sensation de peur. En se contractant, il fait se dresser la tige du poil, tandis que la peau autour du follicule se plisse, ce qui provoque la "chair de poule". Le bulbe est une partie encore plus profonde, logée dans la base du follicule pileux, là où est insérée la papille dermique riche en vaisseaux sanguins et en terminaisons nerveuses. Sa partie inférieure, communément appelée "le plancher", contient deux ou trois rangées de cellules superposées qui se reproduisent rapidement : elles constituent la matrice (prolongeant
la gaine épithéliale externe du follicule). A l’intérieur du bulbe on trouve le poil, enveloppé par la gaine épithéliale interne qui est, à son tour, entourée par la gaine épithéliale externe. Toute cette structure est enveloppée par une sorte de membrane conjonctive, c’est à dire composée de fibres.
Il faut noter que le bulbe, dans sa partie inférieure, est structuré de façon à loger la papille dermique, une structure hautement vascularisée qui fournit les éléments indispensables à son activité. Le bulbe a la fonction d’assurer la germination et la prolifération du cheveu, il a doit donc le nourrir. Un bulbe sain a une forme arrondie et son diamètre est nettement plus grand que celui de la tige de cheveu.

Follicule et bulbe pilifère

Chaque poil est entouré de nombreuses terminaisons nerveuses.
La tige du poil a un diamètre d’environ 70-100 µm. Elle est composée de trois couches
continues de l’intérieur vers l’extérieur : la medulla, le cortex et la cuticule.
Absente des poils les plus fins, la medulla est composée de grandes cellules avec de larges espaces interstitiels remplis d’air (qui peuvent influer sur la couleur du cheveu).
Le cortex est la partie principale. Il est composé de plusieurs couches de cellules mortes, aplaties (c’est à dire sans noyau ni liposomes), très similaires à celles présentes dans la couche cornée de l’épiderme. Ces cellules sont pigmentées, grâce à la présence de mélanocytes localisés dans le bulbe.
La partie la plus externe, appelée cuticule, est constituée d’une seule couche de cellules très fines et transparentes (sans pigment). Ces cellules sont disposées comme les tuiles d’un toit et elles assurent la protection du cortex sous-jacent. Au microscope, elles ressemblent à de petites écailles dont l’extrémité libre pointe vers l’extérieur. Dans la racine du poil, la couche la plus interne du follicule présente des cellules disposées comme les tuiles d’un toit, mais dans la direction opposée, c’est à dire dont les extrémités libres sont tournées vers le bas. Grâce a cette particularité anatomique, les cellules de la cuticule sont encastrées à l’intérieur de celles de la paroi du follicule, ce qui améliore l’ancrage du poil vers l’intérieur.

Bulbe sain

Les cellules de la partie inférieure du bulbe, qui entourent la papille dermique, sont appelées cellules de la matrice du poil. Elles constituent des groupes de cellules indifférenciées capables de se diviser activement par mitose. Les nouvelles cellules, issues de cette division, se détachent en formant les trois couches du cheveu ou de la gaine épithéliale interne, également composée de trois couches.
Le bulbe contient différents groupes de cellules spécialisées dans la germination et la
prolifération du poil.
La fonction de la gaine épithéliale interne est de donner sa forme à la tige du poil, c’est à dire de former une sorte d’étui rigide dans lequel le poil pousse et s’allonge. Cette rigidité est due à la présence de kératine.
La gaine épithéliale externe est constituée d‘épiderme qui s’enfonce dans le derme, elle est composée de plusieurs couches de cellules qui servent de support.
Encore plus externe, la membrane conjonctive est composée de fibres de collagène (qui
donnent une certaine robustesse au follicule). Cette couche a une fonction de support et elle renferme à la fois des vaisseaux et des nerfs.
D’un point de vue structurel, on peut observer sur les follicules pileux, en allant de l’extérieur vers l’intérieur : la gaine de tissu conjonctif (riche en terminaisons nerveuses et composée de couches concentriques longitudinales de fibres de collagène avec de nombreux fibroblastes), la membrane vitreuse (un prolongement direct de la membrane cutanée de base), la gaine épithéliale externe (prolongement direct des couches plus profondes de l’épiderme qui se poursuivent par la membrane vitrée), la gaine épithéliale interne constituée de trois couches de cellules qui proviennent, comme celle du poil, de cellules de la matrice.

Grey hair

In the trichological field, with the passing of age hair whitening is seen to follow the greying process of the hair on the scalp (called grey hair). Hair becomes grey (white) following a natural biological aging process of the melanocytes, which are the cells tasked with coloring hair.
In the majority of people, the first grey hairs appear around 35/40 years of age in women and around 30/35 in men.

Lire la suite »

Greasy hair

Greasy hair appears dirty, greasy, oily, shiny and often has an unpleasant odor.
Individuals who have greasy hair often also have other areas of the skin (nose, forehead, chin) that are quite greasy (called “seborrheic” skin).

Lire la suite »

L’alopécie psychogène

Psychogenic alopecia is a type of hair loss related to stress. Though not yet scientifically explained, this connection is well-known in the experience of those working with the problem. In addition to stress, other causes are personality disorders, states of anxiety and depression, all of which are conditions of acute or chronic stress.

Lire la suite »

Hair loss (telogen effluvium)

The term Telogen Effluvium was introduced for the first time by Kligman (*) in 1961 to introduce an acute hair loss of benign origin that follows an intense and short period of stress of different types. Subsequently, Rebora (**) introduced the concept of chronic Telogen Effluvium.

Lire la suite »

Hair loss (telogen defluvium)

With the term Telogen Defluvium we mean a modest, not excessive, loss of hair in the telogen phase, but which tends to often be irreversible, with the precise characteristics of hair in decay or involution. The hair that falls out is usually short and fine, with bulbs that are undeveloped and reduced in size.

Lire la suite »

Hyperhidrose

Excess sweat production on the entire surface of the body or just in some areas (especially the scalp, palms of the hands, soles of the feet) is called hyperhidrosis.
Some of the causes that may lead to temporary hyperhidrosis are physical hyperactivity, fevers, saunas, vomiting and dysentery. Causes that may instead lead to a repeated state of hyperhidrosis are hyperthyroidism, hypoglycemia and alcoholism

Lire la suite »

TROUVEZ VOTRE CENTRE LE PLUS PROCHE

Laissez nos experts trouver la meilleure solution pour vous.

RÉSERVER UNE CONSULTATION

Réservez une consultation avec nos experts. En savoir plus sur les solutions CRLAB.

RÉSERVER UNE CONSULTATION VIDÉO

Laissez nos experts trouver la meilleure solution pour vous.

Nos solutions autour de la perte de cheveux

La Trichologie

Les bienfaits de nos traitements trichologiques sont cliniquement prouvés. Ces soins capillaires nourrissant et rééquilibrant permettent de retrouver un cuir chevelu sain et des cheveux plus forts et beaux.

La Prothèse Capillaire

Notre dispositif médical, certifié, breveté, et réalisé sur mesure en Italie, est une solution qui intègre de vrais cheveux dans les zones où vous souffrez d’amincissement ou de pertede cheveux.

La Greffe de Cheveux

Nous travaillons avec les meilleurs professionnels pour trouver les implants capillaires qu’il vous faut.